Pas moins de 4 000 silhouettes de papier découpées à la main auront été nécessaire

Wilkie Branson

Pas moins de 4 000 silhouettes de papier découpées à la main auront été nécessaire à l’artiste et danseur anglais Wilkie Branson pour composer ce film poétique.
Aucune marque derrière. Une année de travail pour un peu de beauté.

Laisser un commentaire