Strokes of Freedom, l’exposition artistique de Viarco

Viarco

La plus ancienne fabrique de crayon au Portugal, s’est rendu tristement célèbre par l’usage que le régime dictatorial à fait de son fameux crayon bleu « 291 olympique ».

Cette année, la marque célèbre le 40e anniversaire de la Révolution en ouvrant sa propre galerie.
Le vernissage a présenté les portraits de Salgueiro Maia, un capitaine de l’armée, Zeca Afonso, un chanteur folk et de Humberto Delgado le “général sans peur» réalisés à l’aide du même crayon bleu.

L’exposition a été conçue pour montrer que le « 291 olympique », s’il est entre de bonnes mains, peut créer plutôt que détruire, exprimer plutôt que réprimer.

Par Émile Duport

Dirigeant de la société Newsoul.
Expert dans l'innovation culturelle et l'influence par le numérique, qui propose de découvrir les engagements vertueux et innovants des entreprises, les nouveautés dans le monde de la création visuelle et les campagnes les plus inspirantes portant sur des défis de société.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.