Untitled

Ma banque me fait elle chanter ?

Ma réponse à l’article du blog Coup de pub critiquant l’engagement des banques dans le domaine musical.
Article original : http://www.coupsdepub.com/ma-banque-me-fait-chanter

Je partage votre analyse sur le coté grotesque des opérations de certaines banques pour draguer les publics jeunes.

Il y a en revanche plusieurs raisons pour expliquer cette ruée du marketing vers la musique.
Auparavant, tout était verrouillé par les maisons de disque et une action mkg sur la musique se limitait souvent à  la synchronisation d’une chanson sur un spot pub et au prix de long efforts de négo et à un prix élevé.

Avec la dématérialisation et la chute des revenus du disques, puis la démocratisation des modes de productions de musique liée à l’apparition de la Musique Assistée par Ordinateur, le nombre des artistes s’est démultiplié et les modes d’exploitation de la musique également.
Aujourd’hui, il est bien plus facile pour une marque de s’associer avec des groupes par le biais d’une plateforme multimédia par exemple.

La musique fait parler, génère des communautés de fans et se mélange avec la vidéo et le storytelling.

Les banques ont donc bien raison de prendre position sur le créneau et de s’attirer la complicité de ces collectifs artistiques qui seront les “entertainers” et  les leader d’opinion de demain.

En permettant à de jeunes pousses de s’exprimer, elles sont associées immédiatement à des valeurs positives comme celle de la confiance, de la fidélité, de la liberté… des engagements que les jeunes apprécieront certainement.

Laisser un commentaire